REALISATION D'UNE CHAPE DE BÉTON DE CHAUX


Accueil

 

 

Ce type de chape permet d'éviter l'entrée de l'humidité par le sol, grâce aux propriétés naturelles de la chaux, et la mise en oeuvre particulière de la chape. Ces travaux ne sont pas applicables à toutes les situations. On les réservera de préférence aux construction, ou au rénovations de maisons anciennes (sol en terre battue par exemple) ou de grande importance. En effet, cette chape nécessite de disposer de suffisament de profondeur pour mettre en place un hérisson de minimum 15 cm, sans compter l'épaisseur de la chape. Il y a trois étapes principales.

1- Réalisation d'un hérisson:

Le hérisson est un lit de pierre de grosse taille posées verticalement sur le sol, qui servira de support et de drain à la chape. Pour que le hérisson soit efficace, il faut qu'il y ait une prise d'air sur l'extérieur, aux deux extrémités opposées du hérisson. Cette prise d'air diminuera le temps de séchage et favorisera la carbonnatation (durcissement) de la chaux. Le hérisson doit mesurer entre 30 et 40 cm de haut. Il est possible de réaliser la chape sur un lit de gravillons (granulométrie 30/40) de 15 à 20 cm de haut.

2- Film respirant:

Avant de couler la chape, il faut disposer un géotextile type Oméga light. Cette opération empêche la chaux de combler les espaces entre les pierres du hérisson, et favorise la circulation de l'air.

3- Coulage de la chape:

Il faut couler le béton de chaux (voir plus loin pour sa composition) comme on le ferait pour un béton de ciment, sur 12 à 15cm pour une habitation. Il faut respecter un joint de dilatation de 2cm sur tout le tour des murs. Ce joint est composé de gravillons type 10/16 disposés entre le mur et la chape. Ce joint a deux fonctions: favoriser l'aération de la chape, et donc son asséchement plus rapide, et éviter que la chape ne soit ancrée dans les murs. La chape ne reposant sur les murs, ne pèse pas sur les maçonneries de fondation. Autre avantage du joint de dilatation, il permet d'absorber les variations de taille de la dalle.

4- Chape de compression:

cette étape est optionnelle. Elle permet de sceller un revêtement de tomettes (terre cuite), sans utiliser de colle. Nous verrons plus loin pour sa composition. Elle doit être tirée à la règle, sur des repères, et talochée (taloche en bois) afin d'être le plus lisse possible. Son épaisseur varie entre 3 et 5cm. La chape ne doit pas être trop fraîche pour éviter que les carreaux de terre cuite ne s'enfoncent trop profondément dedans.


Composition d'un béton de chaux:

On utilise de préférence une chaux hydraulique NHL 5, comme la chaux FEN XA. Ensuite, on peut ajouter différents types d'agrégats suivant le type de chape que l'on souhaite réaliser.

- Chape haute résistance:

Pour 1m3, 400L sable 0,4 + 400L gravillons 5 à 10mm de diam. + 400L gravillons 10 à 20mm de diam. + 480L chaux FEN XA (environ 16 sacs de 25kg).

- Dalle de plancher:

Pour 1m3, 400L sable 0,4 + 400L gravillons 5 à 10mm de diam. + 400L gravillons 10 à 20mm de diam. + 400L de chaux NHL 3,5.

- Chape isolante chaux-chanvre:

60L d'eau + 40kg chaux FEN XA+150L de chênevotte (paille de chanvre).


Particularités du béton de chaux:

le chantier doit être hors d'eau. On ne peut pas réaliser une dalle de chaux/chanvre sur une dalle béton préexistante. Ce type de dalle sèche très lentement (45 jours environ). Il faut donc prévoir un chemin de planches pour la circulation, que l'on prendra soin de déplacer régulièrement pour ne pas freiner la prise de la chaux. Si les conditions climatiques ne sont pas favorables, il faut prévoir une ventilation forcée du chantier. On gâche le mélange dans une bétonnière, en introduisant d'abord l'eau, puis la chaux. On malaxe jusqu'à obtention d'une barbotine sans grumeaux. On stoppe la bétonnière pour ajouter la chênevotte, et on malaxe à nouveau, le plus lentement possible. L'opération doit être courte, et dès qu?on a un mélange homogène, on vide la bétonnière.


Composition d'une chape de compression:

On utilise soit de la chaux hydraulique NHL 3,5, soit de la chaux aérienne CL 90-S. Les proportions sont de 4 à 5/1. Autrement dit, on met 4 à 5 volumes de sable 0,4 pour un volume de chaux.


Document réalisé d'après le livre « Les Matériaux Naturels » de Jean François Bertoncello et Julien Fouin, aux éditions du Rouergue. Les données techniques et conseils pratiques contenus dans ce document ne sont qu?indicatifs. Notre responsabilité ne saurait être engagée sur la foi de ce document.

Accueil